Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Decès de Jacques Bourdillon

Au moment où l’Union-Atrium travaille sur la mémoire du Groupe à l’International, avec une grande tristesse, on apprend le décès de l’ancien Président de la « SCET-COOP » ou « SCET-International » le 3 novembre 2017 Monsieur Jacques Bourdillon.

Son enthousiasme, son envie de raconter, son dynamisme, ses engagements, Jacques nous manquera !

 
Une messe sera célébrée le jeudi 9 novembre à 10h30 en l’Eglise Saint-Hippolyte (27 avenue de Choisy, Paris 13e). 
Il sera ensuite inhumé au cimetière d’Ivry-sur-Seine.

 

De la promotion 1945 de l’École polytechnique, il est sorti dans les Ponts et Chaussées coloniaux.

Jacques Bourdillon commença sa carrière, en détachement à la DGTP de l’AOF, à la direction du port de Conakry et de l’arrondissement maritime au début de l’année 1951. En 1954, il fut adjoint au directeur des Travaux publics de la Guinée.

De retour en France en 1957, Monsieur Bourdillon fut mis en disponibilité et rejoignit une filiale d’ingénierie du groupe Aluminium Ltd pour le projet d’exploitation de la bauxite à Boké en Guinée.

En 1959, il fut détaché auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations et dirigea l’agence qui représentait la SCET-coopération au Maroc où il résida pendant cinq ans. Il poursuivit sa carrière à la SCET-coopération, successivement adjoint au directeur général à partir de 1964, directeur général en 1969, puis président directeur général de la SCET-international de 1974 à 1983.

 Après avoir été président directeur général de Fininter, directeur d’exploitation à la société Boussac Saint-Frères,

 Monsieur Bourdillon termina sa carrière au Conseil général des Ponts et Chaussées, à la Direction des Affaires économiques et internationales.

 

On lui doit en particulier la direction de l’ouvrage collectif paru en 1991, les Travaux publics français en Afrique subsaharienne et à Madagascar, et du recueil de témoignages, Les ingénieurs des Ponts au service de l’Afrique, publié en 2010

 

 

Connectez-vous pour commenter