Imprimer cette page

L'aménagement et l'équipement du litoral

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Introduction :

Dès les années 1950, le Groupe CDC et la SCET se sont intéressés au Tourisme.  Une filiale SCET-TOURISME (SCETO), créée vers 1957,  réalisa en particulier un plan de développement touristique de la Corse, mais elle disparaîtra réabsorbée au début des années 60 par la SCET, qui conserva un  service des études touristiques intégré au BACOPA.

Le Groupe était donc armé pour intervenir dès que l’Etat avec la DATAR estimèrent nécessaire de soutenir le développement touristique du littoral français, en particulier en aménageant le littoral du Languedoc-Roussillon pour permettre l’accueil d’un tourisme de masse et faire face à la concurrence de l’Espagne et de la Côte d’Azur. Un décret fut promulgué le 18 juin 1963 créant la « Mission Interministérielle pour l’Aménagement Touristique du Languedoc-Roussillon » dirigée par un haut fonctionnaire, dite « Mission RACINE » du nom de ce dernier, chargée de définir l’aménagement touristique de ce secteur : choix des emplacements des stations, définition des travaux d’intérêt général correspondants, mise en place de financements, … etc.

Télécharger les pièces jointes :
Connectez-vous pour commenter